Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Test : le polo Lacoste L.12.12.

Test : le polo Lacoste L.12.12.
Romain Rousseau

Lorsque l’on pense « polo », « Lacoste » suit comme une évidence. Mais le plus célèbre des produits dérivés du tennis est-il à la hauteur de sa réputation ? La réponse par le test.

Ce test se base sur le référentiel établi dans notre guide de la qualité du polo.

L’histoire de Lacoste est, à la base, très liée au Made in France puisque c’est dans les ateliers historiques de Troyes qu’ont été mis au point les tissus et techniques d’assemblage des polos. Nombre des couleurs utilisées pour confectionner les polos sont déposées et réputées pour leur longévité. Aujourd’hui, 1 million de polos (environ 8% de la production) sont toujours fabriqués en France, dont le L.12.12 en question, mais ça ne figure pas sur l’étiquette.

Classique, simple et efficace

Classique, simple et efficace

I) La coupe et le style

Le L1212 est le modèle classique de Lacoste, avec une BELLE coupe droite : à mon goût un modèle confortable et toujours très facile à associer. La couleur est ici un marron assez profond, sobre, et adapté à toutes les saisons (j’apprécie les manches courtes aussi en hiver). Bref si on devait résumer, on pourrait dire que cette pièce est tout simplement basico-basique, le haut que je peux mettre avec tout en toutes circonstances. Il serait difficile de faire une faute avec ce type de produit !

Petite « astuce » pour reconnaître le L12.12, au delà de la coupe droite : il comporte systématiquement 2 boutons nacrés, l’étiquette comporte le nom, logo et la taille en haut à droite, et enfin le crocodile est brodé sur la poitrine en vert contours blancs.

Posé à plat, on voit parfaitement la coupe droite.

Posé à plat, on voit parfaitement la coupe droite.

II) La qualité

 Nous avions déterminé plusieurs éléments importants pour juger la qualité d’un polo (tissu, coutures, col, détails…) que nous allons examiner ici. 

La maille, en premier lieu, est sûrement le plus grand atout du polo Lacoste. Très régulières, fines mais bien serrées, les toiles de la marque au crocodile sont parmi les plus belles du marché, savoir-faire et Made in France obligent pourrait-on dire. Attention toutefois car indépendamment de la fabrication, le piqué de coton reste plus vulnérable aux accrocs que le jersey.

Régulière sur l'endroit comme sur l'envers.

Régulière sur l’endroit comme sur l’envers.

La couleur est, quant à elle, très régulière également, avec un lavage à 40° autorisé, ce qui est suffisamment rare dans les polos aujourd’hui pour être souligné. Pour rappel, plus la température de lavage autorisée est élevée, meilleure est la qualité du tissu et de la coloration, les plus médiocres ne résistant pas aux lavages en machine ou aux températures supérieures à 30°. Enfin, signalons que les couleurs des polos Lacoste résistent très bien au temps : si bien sûr les colorants s’estompent, après plusieurs on peut garder des couleurs encore bien vives. D’ailleurs vous le verrez au 1er lavage si vous le faites à la main : le polo ne dégorge pas !

La couleur est intense avec de beaux reflets.

La couleur est intense avec de beaux reflets.

Passons maintenant à l’inspection des coutures. Le surjet est la technique principalement utilisée pour la fabrication du polo car il permet « d’arrêter » la maille et ainsi empêcher tout effilochage. Sur la partie inférieure intérieure du polo, on peut constater que parfois certains points sont plus ou moins rapprochés, mais pour l’heure ça ne fragilise pas le polo.

Le surjet vu de l'intérieur...

Le surjet vu de l’intérieur…

IMG_0044

…Et de l’extérieur.

La jointure intérieure est bien réalisée, régulière mais surtout bien plate. Le fait qu’elle ne soit pas trop épaisse assure un plus grand confort

La couture des pièces avant et arrières.

La couture des pièces avant et arrières.

Enfin en ce qui concerne les manches, Les coutures intérieures sont bien rapprochées et nettes malgré l’épaisseur du côtelé, ce qui assure la solidité de l’ensemble. De l’extérieur, on reste sur quelque chose de fin et régulier, tout comme le côtelé.

Manche

 

 

La patte de boutonnage est très bien découpée et appliquée sur le polo, ce qui fait qu’elle se tient bien et ne pliera pas dans tous les sens. C’est vraiment très net et participe grandement à l’allure du vêtement. A l’intérieur aussi, la couture est fine et bien réalisée, pas de signe de fragilité particulier même si il faudra être vigilant aux coins à cause de l’épaisseur de la patte. Lors du lavage en machine, n’hésitez pas à utiliser un filet afin d’éviter que les coins ne soit trop sollicités ou subissent le frottement du tambour et ainsi prévenir l’usure de ces zones sensibles.

patteb

Intérieur/extérieur

Le col est vraiment agréable car malgré un tissu côtelé comme sur les manches, il affiche une légèreté appréciable et surtout, il se met bien très facilement. Même sans passer de coup de fer, vous pourrez lui donner cette courbe typique du polo. On notera, à l’intérieur du col au niveau de la jointure avec le vêtement, qu’une bande de renfort en jersey a été posée pour éviter que le frottement avec le cou n’abîme la couture.

Il se tient parfaitement

Il se tient parfaitement

Enfin, en ce qui concerne les détails, le L.12.12 reste assez classique et sobre. On se limitera donc à souligner les boutons à 2 trous (spécificité Lacoste) joliment nacrés. La broderie crocodile est fine et le dessin est bien net (notamment les dents), ce qui permet de la distinguer des contrefaçons. Enfin, les fentes d’aisance du polo sont en revanche assez spéciales, puisqu’elles ne partent pas de la jointure entre l’avant et l’arrière, comme c’est souvent le cas, mais d’un peu plus bas, ce qui fait qu’elles sont plus petites et moins exposées à l’usure.

détails

Les fameux boutons à 2 trous et le non moins célèbre crocodile.

 

La fente particulière mais moins vulnérable que chez d'autres marques.

La fente particulière mais moins vulnérable que chez d’autres marques.

En conclusion.

Notre Avis

Maille
9
Couleur
10
Coutures
7
Finitions
7
Rapport qualité-prix
8

Un classique

Affiché à 89€, le polo L12.12 est un achat qui paraît très raisonnable au vu du rapport qualité prix. C’est un produit très facile à associer, agréable à porter, et bien réalisé. C’est en plus une pièce que l’on garde plusieurs années, allure intemporelle oblige.

Commentaires

  1. So far, I agree with you on much of the info you have written here. I will have to think some on it, but overall this is a wonderful article.

  2. Les polos lacoste ne tiennent pas bien les lavages. Même à la main la forme change très vite et l’arrière baille. Pour moi mauvais rapport Q/P

    • Romain Rousseau

      Etait-ce un L.12.12 ? Car sur d’autres modèles, les toiles peuvent être différentes, plus fines et donc plus fragiles peut être. En ce qui me concerne j’ai 5 L.12.12, dont un que j’ai depuis plus de 5 ans : effectivement il donne quelques signes de fatigue au niveau de la patte de boutonnage, mais c’était un piqué très fin. Pour les autres que j’ai depuis plusieurs années, vraiment aucun soucis, ils sont niquels ! Après il y a plusieurs « facteurs » qui peuvent jouer au lavage : l’eau déjà, qui peut être plus ou moins agressive selon les régions, puis la machine en elle même… Peut être essayer de laver en filet pour éviter que ça se déforme, ou carrément le ramener en boutique !

  3. Je trouve cet article vraiment super bien fait ! Surtout avec le petit bilan à la fin…
    Je suis d’accord avec le rapport qualité/prix, en effet il coûte cher, mais si on ne fait le foufou avec, il dure et il duuuure !
    Investissement durable :)

    • Romain Rousseau

      Merci ! Effectivement on essaie de privilégier cette forme avec notes à la fin pour tous les articles de tests.

Laissez un commentaire