Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

La fourrure au masculin

La fourrure au masculin
Antoine

« La fourrure est le propre de l’animal »
Brigitte Bardot

Nous assistons aujourd’hui à une uniformisation des garde-robes des sexes opposés. La fourrure s’inscrit dans cette tendance au long cours.
Que l’on soit pour ou contre, c’est un fait, la gent féminine n’a plus l’apanage de la fourrure. Observé depuis plusieurs années, ce retour en grâce des peaux de bêtes ne faiblit pas et s’immisce cette année dans les vestiaires masculins ! Une preuve des plus criantes étant la présence de succédanés assez réussis dans les rayonnages Zara.

Attention, pas d’amalgame, la fourrure de 2012 n’a rien à voir avec les relents de naphtaline des visons de nos grand-mères adorées. Dans cette tendance il n’est nullement question de macabres têtes de furets pendouillant aux extrémités du vêtement.
Les pelages de cette année tiennent toujours aussi chaud, mais se font plus subtils et techniques. Il est ici question d’astrakan gansé de cuir, chez Burberry Prorsum, de vison rasé et ciselé au laser chez Hermès, ou encore de velours de vison côtelé chez Gucci ou Trussardi.

 

Veste en fourrure HLH

Jeune et contemporaine, la fourrure joue plus sur le côté fashion-décalé que les rupines pelisses ancestrales. Et c’est tant mieux ! En 2012, elle se portera dans la rue comme dans les cocktails mondains.

Encore faut-il savoir s’accaparer cette mode, avec goût. Comme toute mouvance borderline, le risque est grand de paraitre déguisé en rappeur bling-bling, ou en mafieux moscovite. Il est donc vital de distiller l’animal par petites touches sur la tenue. Renard argenté, lapin, chinchilla, taupe, loutre, castor, écureuil, mammouth, lion, ornithorynque, tout est autorisé, à condition que le dosage reste modéré. Si jamais vous vouliez opter pour la version total-fourrure, faites-le dans un esprit fashion second degré, à l’exemple de Givenchy, et n’essayez surtout pas de paraître classe, ça ne sera pas le cas.

Comme pour l’hégémonique lainage Burberry, on réserve donc la fourrure pour les vestes et manteaux, les zones les plus conseillées étant le col, les poignets et les revers de manière générale. Mieux vaut éviter de la porter en bas,  l’effet risquerait d’être pour le moins lunaire.

Veillez à jouer de l’épure pour le reste de la tenue, un pantalon sobre, des couleurs unies, des cuirs discrets. N’est pas Queen’s Guard qui veut.

 

Pour les nécessiteux et autres gens normaux, attendu que les produits susnommés ne sont (vraiment) pas à la portée de toutes les bourses, sachez que certaines marques plus abordables proposent des modèles similaires en fourrure « fantaisie » (comme dirait Karl) qui sont assez réussis.

 

Zara

 

Burberry collection automne-hiver 2011-2012

 

Gucci collection automne-hiver 2011-2012

 

Kiton collection automne-hiver 2011-2012

 

Givenchy collection automne-hiver 2011-2012

 


Commentaires

  1. Anonyme

    Voila ma pensée concernant la fourrure….

  2. Frantz

    C’est génial que l’on puisse enfin porter du renard argenté sans scrupule de peur du décalage. Après la fourrure n’est pas simple à porter sans compter que c’est très fragile mais tellement beau.
    Et puis les révoltés de la 25ème heure pour sauver ces pauvres bêtes, ça fait bien longtemps que l’on ne va plus les chercher dans les bois mais dans les élevages. Alors on se détend, en plus il faut les tuer proprement pour éviter que ça n’entache la fourrure. tout le monde est content et moi le 1er     

    • Phil600f

      Pourquoi pas de la peau d’humain, on peut également en faire de l’élevage, étant donné qu’il est déjà primitif, surtout dans l’art de l’ignorance…………………………………

    • Phil600f

      Pourquoi pas de la peau d’humain, on peut également en faire de l’élevage, étant donné qu’il est déjà primitif, surtout dans l’art de l’ignorance…………………………………

  3. cette sacrée gamine

    Tiens, Brigitte a daigné quitter son bikini tropezien pour défendre ses amis les bêtes ^^

  4. Révoltée !

    VRAIMENT, de la fourrure, en 2011 ????? Non mais attendez là, vous passez sérieusement le message « continuons à dézinguer moultes bêtes pour le plaisir de nos épaules thermo-sensibles »…
    Franchement, ça fait honte.
    Allez-y, tuez des bêtes à foison, alors qu’elles ne nous nourrissent pas ! Bien sûr, elles sont sur terre uniquement pour nous habiller voyons… Faut pas déconner, de nos jours on a les moyens de faire des vêtements chauds (et beaux !) sans les tuer uniquement pour leur fourrure.
    Allez vous déshabiller, par pitié…

  5. Bbardot

    Bien triste qu’en 2011 la fourrure soit encore d’actualités surtout que l’on connait les processus de fabrication …

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */