Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Interview Modissimo : Natalia Vodianova (Etam)

Interview Modissimo : Natalia Vodianova  (Etam)
Maxime

Vous n’avez pas pu la rater.
En 4×3 dans la rue, à l’arrière des bus… Natalia Vodianova fait tourner les têtes avec sa campagne pour Etam.
Vous avez également pu croiser son regard pour les campagnes Euphoria de Calvin Klein, Chanel, Guerlain, Hugo Boss, ou Louis Vuitton et d’innombrables couvertures de Vogue.

Il se trouve que Natalia était à Paris cette semaine pour présenter la collection qu’elle a dessiné pour Etam.

Nous sommes quelques blogueurs a avoir eu la chance de lui poser quelques questions, une poignée d’heures avant l’incroyable défilé / concert Etam qui a fait résonner le Grand Palais lundi soir.

Extraits choisis :

Caroline : Êtes-vous impressionnée par ce grand show qui vous attend ?
Natalia : Très impressionnée. Quand j’étais dans le train hier, je me demandais pourquoi tout le monde me regardait. Et puis en arrivant à Paris j’ai compris : il y a une photo de moi quasiment nue tous les 100 mètres dans la rue !

Caroline : Utilisez-vous votre célébrité ?
Natalia : Je l’utilise pour une seule cause : Naked Heart Foundation, ma fondation. A part ça, la célébrité est inutile dans la vie de tous les jours, néfaste même. Beaucoup de pression, pas de vie privée…

Maxime : Qu’est-ce qui rend Paris si spécial pour vous ? (ndlr : Natalia a entamé sa carrière de mannequin à Paris)

Paris est très spécial c’est vrai. C’est pour moi la seule ville vraiment liberal.
Les Français ont une attitude spéciale, ils n’envahissent pas votre vie privée, ils vous laissent tranquille. C’est quelque chose d’unique pour une ville.
Je pense que c’est pour ça que c’est la ville des artistes, de la créativité, de l’amour, car on peut être soi-même à Paris.
J’aime ça, c’est une ville qui paraît honnête. Je viens ici très souvent, et chaque fois que j’arrive je me détends. C’est une ville fun, pas dans un sens nightlife, mais le simple fait d’être à Paris, de marcher dans la rue, de voir cette belle ville où les gens sont beaux… c’est très rassurant et très joyeux.

Peut être que c’est parce-qu’on ne se soucie pas de l’argent ici comme c’est le cas à Londres ou New York, où il y a une pression, où il faut devenir riche.
Ici, on ne peut pas devenir riche de toutes façons, c’est vraiment dur avec les impôts ! Donc les gens se détendent et profitent de la vie. Et on peut vraiment profiter de la vie à Paris.

Maxime : Quel est votre quartier préféré de Paris ?
Natalia : Les bords de seine. Le pont des arts, rue de seine, tout ce quartier vraiment joli.

Melty fashion : Auriez-vous un conseil à donner aux jeunes filles pour garder leur petit-ami ?

Natalia : Ah ! Je pense que ce qui est le plus important pour une femme, c’est de garder une part de mystère. Être soi-même. Il n’y a rien de plus attirant.

Sebastien : Quelle est pour vous la pire erreur de style ?

Natalia : J’en ai sans doute commis quelques unes… Il n’y a pas vraiment d’erreur. Il faut essayer, et tout change si vite, c’est ça la mode. C’est comme l’art : il faut être créatif. Certes, sur le chemin vous ferez sans doute des erreurs, mais si vous avez peur vous n’avancerez pas.

Commentaires

  1. Vico

    Le show Etam, ça ne vaut quand même pas Victoria’s secret!

  2. Belle interview. Difficile de ce concentrer avec Natalia Vodianova ?

    • Maxime

      Haha oui, mais elle est adorable et très naturelle !

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */