Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

L’art de recevoir et le sabrage du champagne

L’art de recevoir et le sabrage du champagne
Maxime

Plus que n’importe quelle autre boisson, le champagne porte en ses fines bulles des valeurs d’élégance et de distinction. Et c’est justement pour réviser nos classiques de l’art de la réception, du toast et même du sabrage que Mumm nous a conviés cette semaine. Autant de codes qu’un gentleman se doit de maîtriser.

L’art de recevoir

  • « Celui qui reçoit ses amis et ne donne aucun soin personnel au repas qui leur est préparé n’est pas digne d’avoir des amis » — Brillat-Savarin
  • « La conversation doit tout aborder mais ne rien approfondir » — Oscar Wilde
  • Le maître de maison se doit d’accueillir chaque convive personnellement.

L’art de toaster

  • La première interprétation de l’expression remonte au Moyen-Âge, époque où les seigneurs entrechoquaient leurs coupes pour faire se rencontrer leur contenu, et éviter ainsi toute tentative d’empoisonnement.
  • L’hôte a le privilège de porter le premier toast en se levant, le verre à la main pour remercier l’un de ses convives.
  • Le convive honoré par un toast se doit de rester assis pendant le toast, et s’abstient de boire à sa propre santé. Une fois le toast terminé, la personne honorée peut réciproquer.

L’art de la table

  • « Il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas : le café brûlant, le Champagne tiède et les femmes froides » — Orson Welles
  • Le service à la française a la particularité d’apporter les différents mets aux convives en mêmes temps
  • Le service à la russe (favorisé aujourd’hui) présente les plats en séquence

L’art de sabrer le champagne

  • La bouteille se casse par une onde de choc, il est donc nécessaire de retirer le muselet afin d’éviter de faire ricocher le sabre
  • La technique remonte aux officiers de Napoléon, qui fêtaient chacune de leurs nombreuses victoires en décapitant les bouteilles
  • « Le Champagne est indispensable en cas de victoire et nécessaire en cas de défaite » — Napoléon 1er

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */