Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Guide des maillots de bain homme – les 6 commandements

Guide des maillots de bain homme – les 6 commandements
Maxime

On l’oublierait presque au vu de la météo, et pourtant : les vacances approchent. Et si vos plans pour cet été incluent piscine ou plage, c’est le moment d’avoir une discussion sérieuse avec son maillot.

Les temps changent comme le disait Claude MC. Il y a encore quelques années, les règles du maillot de bain pour nous les hommes étaient assez simples : les mannequins D&G et les types très poilus portaient des slips de bain, les nageurs des combinaisons intégrales et tous les autres des bermudas Billabong et consorts.

Aujourd’hui, les choses se sont nettement compliquées. Un rapide tour dans un grand magasin dévoile des centaines de modèles de maillots de bain, de la feuille de vigne au boardshort mi-tibia. Et c’est tant mieux : on peut maintenant acheter le maillot qui nous correspond.

Pour éviter le drame sur cette pièce critique du vestiaire estival masculin, voici quelques conseils sur les maillots de bain, rassemblés en 6 commandements.

1. Vous n’êtes plus surfeur

R.I.P. Rip

R.I.P. Rip

Non, ce n’est pas en mettant un bermuda Rip Curl qu’on devient automatiquement surfeur. C’est en faisant du surf – et éventuellement en se laissant pousser la crinière.

Donc quand on n’a plus 12 ans, on peut arrêter de faire semblant, ranger son vieux maillot dans la poubelle, faire son deuil et en trouver un d’adulte.

2. Un maillot avec une vraie coupe

Et de la même façon qu’on remplace à l’âge adulte les jeans baggy par des jeans semi-slim, on remplace le bermuda baggy dans lequel on pourrait rentrer à deux par un modèle pas trop long, avec une coupe de jambe ajustée – bref avec une vraie coupe..

Les avantages ? La coupe est plus flatteuse, la silhouette moins tassée et la partie de votre corps sous le genou verra enfin le soleil.

Si vous avez poussé la fonte cet hiver, un maillot plus fitté vous mettra immédiatement plus en valeur. Dans le cas contraire, la coupe du maillot vous donnera un semblant de forme en V – c’est toujours mieux qu’un maillot avec un tube pour chaque jambe, silhouette filiforme garantie.

Attention, pas trop serré non plus, sauf à vouloir se la jouer Daniel Craig.

Daniel en short shorts La Perla - un peu trop court...

Daniel en short shorts La Perla – un peu trop court…

3. La bonne longueur de maillot pour la bonne morphologie

On est donc d’accord concernant la largeur. Concernant la longueur optimale, elle dépend de votre morphologie.

Illustration en images, courtesy of Orlebar Brown

Illustration en images, courtesy of Orlebar Brown

Musclé

Si vous enchaînez les squats et que vous avez le cuissot fier, vous pouvez vous permettre un maillot court, mi-cuisse voir tiers de cuisse pour les plus entreprenants.

Fin

Si la plage est pour vous moins une heure de gloire que le douloureux rappel de votre rupture avec la salle de sport, visez quelque part entre le mi-cuisse et le 2/3 de cuisse pour ne pas faire trop poulet.

Bon vivant

Si vous êtes plus Chalet Savoyard que Cojean le midi, descendez juste au dessus du genou. Pas la peine de descendre plus bas, au risque de tasser la silhouette.

4. Ne choisissez pas la couleur par hasard

Le choix de la couleur ou du motif du maillot est une épreuve trompeuse.

On se dit que c’est facile, qu’ils sont tous à peu près pareils. C’est avec ce genre de logique qu’on se retrouve avec un bermuda noir à palmiers verts Décathlon. Et une fois sur la plage, il est déjà trop tard – d’autant qu’on ne voit que ça puisque je vous rappelle que vous êtes alors à 30cm2 de la nudité totale.

3 possibilités rassemblent la plupart des maillots portables.

Une couleur classique

Un beau maillot, c'est avant tout un beau short - Orlebar Brown, 150€ chez Menlook

Un beau maillot, c’est avant tout un beau short – Orlebar Brown, 150€ chez Menlook

Bleu marine, vert kaki, rouge bordeaux, noir… Des couleurs classiques qui permettront à ceux qui ne sont pas très plage de ne pas attirer tous les regards – tout en restant élégant.

Une couleur pastel

Pour un modèle qui fleure bon l’été, le maillot pastel est parfait.

Le bleu ciel et le rose sont sans doute les meilleurs choix dans cette catégorie. Si vous bronzez vite, vous pouvez tenter le jaune ou le orange. Évitez le vert, est généralement moins flatteur.

Un imprimé

La référence en la matière est Orlebar Brown, qui propose même des modèles à imprimé photo certes pas donnés mais assez dingues.

La référence en la matière est Orlebar Brown, qui propose même des modèles à imprimé photo certes pas donnés mais assez dingues.

Parfait pour faire sensation. Si vous avez fait la fermeture du Club Med Gym tout l’hiver et que vous voulez faire un retour sur investissement une fois à la plage, le motif ou l’imprimé est le meilleur moyen de se faire remarquer, comme le beach-volley ou le rire très sonore.

5. Les détails comptent

Surprise : une fois en maillot, on n’a généralement sur soi que son maillot. En termes de praticité, chaque détail compte donc.

Des poches un peu profondes éviteront de faire tomber la monnaie des glaces sur la serviette.
Une poche qui ferme – à l’intérieur par exemple – permettra de caser une clé à la piscine.
Concernant la ceinture, préférez la plate avec un velcro et une corde plutôt qu’en élastique. C’est plus rétro, ça fait moins ressortir le gras, ça ne laisse pas de traces en accordéon et ça tient mieux quand on sort de l’eau.
Les boutons pression avec pattes de serrage sont jolis aussi, mais ont la fâcheuse tendance de céder sous la pression des vagues.

6. Le bon maillot pour le bon budget

Evidemment il faut adapter l’investissement à l’utilisation. Si vous pensez peut-être éventuellement piquer une tête dans la piscine d’un pote, ce n’est pas la même chose que si vous avez déjà vos billets pour un mois à Ko Phi Phi, Thaïlande.

Pas cher

2 adresses de référence pour un maillot à moins de 30€ : H&M et Asos.
Rien d’exceptionnel niveau style ou qualité, mais ça fera le job.

Casual

Pour une ou deux semaines sous le soleil, les maillots de bains Sundek, Hartford ou Hilfiger sont très bien, et sous les 100€.

Designer

Si vous êtes sérieux, le top en matière de maillot de bain pour homme s’appelle Orlebar Brown ou Vilebrequin, ce dernier faisant plutôt dans l’uni ou l’imprimé un peu rigolo, tandis qu’Orlebar Brown se spécialise dans l’esprit jet-setter et les motifs sophistiqués.

Commentaires

  1. Alex

    Je suis content de voir que j’ai choisi le bon maillot. Perso, j’ai opté pour un H&M mi cuisse, bordeaux, pour moins de 20 balles. Au top pour ma semaine de vacances !

  2. Très bon guide pour chercher LE maillot qu’il nous faut

  3. Je ne savais pas que les hommes se tracassaient autant pour trouver the maillot.
    Pour ceux qui choisissent le maillot à imprimé, c’est un choix risqué ! Choisissez le avec une femme, elle vous dira si c’est in ou out.

    • Marc

      « Choisissez le avec une femme, elle vous dira si c’est in ou out. » je vous conseil de faire appelle à votre ami homo le plus proche, lui, il saura sûrement juger ce que sera le plus adapté selon vos critères et peut-être, essayer de vous rendre moins « contracté » au niveau du style.

  4. Très bien cet article!!! j’ai un meilleure idée de ce que je vais choisir comme maillot de bain. Thanks ;-)

  5. Bonjour,
    De très bon conseils dans cet article! Voici une sélection de sites de maillots de bain pour homme hype, preppy et sport chic par une experte de la mode : http://bit.ly/13Qmqrt
    Plus d’excuses pour cet été :)

  6. Pas mal le maillot de bain Asos mais je me tournerai plus vers un imprimé ça donne un effet assez sympa au maillot je trouve.

  7. Génial cet article ! Même si je ne suis pas un homme, je m’intéresse à la mode masculine.
    Caro

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */