Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Guide de la presse masculine : les magazines mainstream (1/2)

Guide de la presse masculine : les magazines mainstream (1/2)
Aurélien

Ce guide est constitué de deux parties : les magazines mainstream, et les magazines spécialisés

Depuis quelques années, les magazines masculins semblent avoir trouvé leur public en France.
Il faut dire que l’offre s’est diversifiée et propose des publications de plus en plus en phase avec nos préoccupations.
Exit donc les bons vieux magazines de charme, voici une sélection de titres qui ne réduisent plus uniquement l’homme à ses conquêtes féminines et à ses abdominaux bien dessinés !

Je diviserai cette sélection en deux parties, la première étant consacrée aux masculins mainstreams, trouvables dans tout bon bureau de presse et publiés en français.


Le plus lu : GQ France

Depuis son arrivée dans l’hexagone en 2008, le magazine a su développer une rédaction de plus en plus indépendante des versions anglaises et américaines, misant souvent sur des célébrités nationales pour incarner sa vision d’un homme actif, intelligent et bien dans son corps.
Sorte de « Elle » au masculin, le magazine est très complet et balaye un grand nombre de domaines (culture, beauté, sport, mode,…).
Cependant, si les pages mode fonctionnent surtout sur le principe de conseils et de guides bien pratiques, on peut tout de même regretter la trop grande sagesse des séries de photos. Mais après tout, il s’agit d’un magazine généraliste et non d’une revue de mode !
GQ France – mensuel – 3,40 €


Le plus ancien : Monsieur Magazine

Valeur sure de l’élégance à la française, les numéros de Monsieur se suivent et se ressemblent. Un tantinet conservateur et un brin élitiste, le magazine fondé en 1920 se veut le porte parole de l’élégance avec un grand « E ». Car Monsieur fait de la résistance : ici pas question d’un vestiaire masculin en mutation mais plutôt d’un style intemporel et codifié.
Et c’est là tout l’intérêt de ce magazine : il permet d’apprendre à maîtriser les règles élémentaires de l’élégance masculine, dans le but bien sûr de mieux pouvoir s’en affranchir par la suite !

Monsieur Magazine – bimestriel – 5 €


Avec ses couvertures dessinées, Monsieur se démarque des autres magazines en jouant sur un charme retro.


Le plus culturel : L’Optimum

L’Optimum s’adresse aux hommes cultivés. Il y est question de cinéma, de musique, de mode mais aussi d’arts plastiques, de littérature et de gastronomie. Les articles sont dans l’ensemble bien écrits et ne manquent pas d’originalité. Mais, ils peinent souvent à  intéresser le lecteur non initié.
A l’inverse, le lecteur érudit en la matière reste un peu sur sa faim vu la taille des articles qui ne permet pas de développer véritablement les sujets. On se retrouve donc le plus souvent à feuilleter ce magazine dont on ignore la véritable cible, d’autant plus que la mise en page assez compacte n’invite pas franchement à s’y plonger.
L’Optimum – mensuel – 3€


Le plus mode : L’Officiel Hommes Paris

Ici, pas d’enquête ou de long article, le magazine propose des news et des portraits liés à l’actualité culturelle. Les textes très concis font ainsi la part belle aux images. Tant mieux, car ce sont les photographies qui sont l’attrait principal de ce magazine qui est avant tout un magazine de mode.
Au fil des séries de photographies au stylisme souvent rigoureux, le magazine propose un homme sensuel et toujours très élégant.
Un regret tout de même : le magazine est rapidement survolé et on aimerait en avoir un peu plus pour le prix, d’autant plus qu’il n’y a que quatre numéros par an !
L’Officiel Homme Paris – trimestriel – 6€


Un deuxième regret : on retrouve le redacteur en chef, Milan Vukmirovic (également directeur artistique de Trussardi 1911), au stylisme et à la photographie de la plupart des éditos de l’Officiel. Malheureusement, cela ne laisse pas beaucoup de place à d’autres points de vue…


A suivre : la seconde partie avec une sélection de magazines de mode masculine plus audacieux.
En attendant, vous pouvez toujours jeter un oeil sur le site des éditions Jalou qui mettent en ligne les anciens numéros des magazines l’Optimum et l’Officiel Hommes dans la section archives. Une bonne occasion de (re)découvrir ces deux titres !


Commentaires

  1. Arnaud

    Bonjour,

    J’ai lu votre article qui date un peu mais qui est très intéressant malgré quelque oublie. Moi j’aime beaucoup Monocle et Wired. J’ai également un coup de coeur pour un petit nouveau du genre : Alphonse Mag qui est disponible uniquement sur smartphone et tablette.

  2. sebo

    Personnellement je n’achète jamais de papier car je ne prends pas le temps de les lire.Par contre je vais sur le web et là je vais sur GQ bien sur mais aussi très souvent sur gentside.com que je trouve top comme masculin

  3. sebo

    Personnellement je n’achète jamais de papier car je ne prends pas le temps de les lire.Par contre je vais sur le web et là je vais sur GQ bien sur mais aussi très souvent sur gentside.com que je trouve top comme masculin

  4. fabrice

    Les magazines EDGAR et surtout DANDY ont été malheureusement oubliés

  5. Cool l’article !

    Pour la vision mode, GQ France a un probleme qui vient peut etre de la structure de recrutement de Conde Nast Publications. Je pense pas qu’avoir James Sleaford en tant que Fashion director n’aide pas vraiment a capte l’audience homme francais.
    Sans etre chauvin, avec ce qu’il y a en France (mannequins, marques, createurs, stylistes, photographe, la semaine de la mode, les petits shops ) vraiment beaucoup plus de choses a faire en mode avec QG.

    Mais comme tu l’as dit, ils ont bien incopores l’editorial « Culture », malheureusement la section mode est mis en second plan (d’ailleurs ca se voit sur le site web ainsi que le blog du site web.)

    J’attends de lire ton avis sur Vogue Hommes international !

  6. Tonito

    GQ est bon magazine dans son ensemble. Comme c’est un « généraliste » à l’origine, les pages mode restent à mon avis trop maigre. Dommage, je suis totalement fan des pages mode de GQ car il suggère une vraie proposition de style. J’adore !

    J’ai arrêté d’acheter L’Officiel Hommes car :
    – elle ne propose pas de véritable style. Or ce que recherche un homme aujourd’hui c’est plus des conseils, des idées, des propositions de style et non pas montrer ostensiblement des produits, ce qui est le cas de L’Officiel Hommes;
    – Ensuite comme mentionné dans l’article, le magazine a du mal à se renouveler car on voit toujours la patte de Milan Vukmirovic , peu de guests
    – Par conséquent, trop cher pour ce que c’est

    L’Optimum : très peu pour moi ! Un peu trop bobo.

  7. Très bon article. Pour ma part, j’aime beaucoup GQ, même si je ne suis pas toujours tout à fait d’accord avec leurs « conseils » de mode et qu’ils se contredisent eux même parfois d’un numéro à l’autre.
    Monsieur est pas mal non plus, mais de temps en temps quand on a rien à se mettre sous la dent ;)

  8. Vico

    Très bonne analyse sur l’Optimum, que je lisais il y a quelques années et qui, selon moi, n’a plus aucun intérêt pour les raisons mentionnées ci-dessus.
    Concernant GQ, dont je suis un lecteur assidu, je trouve le choix des couvertures souvent un peu sujet à caution. A mon avis, vouloir faire de Kad Merad ou de Yann Barthès des icônes de mode, ou faire de la pseudo-provoc en mettant Brüno (le personnage de Sacha Baron Cohen) en couv, sont les preuves d’un manque d’imagination certain. En la matière, les français devraient s’inspirer des couvs américaines, toujours parfaitement dans le ton.
    En revanche, pour sa ligne éditoriale originale, les interviews de Beigbeder, les pages opinions très inspirées, les conseils mode et l’éclectisme (ce qui implique, malheureusement, un certain survol dans un magazine généraliste) des sujets traités, GQ reste la référence.

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */