Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Didacticiel d’un bon look Rock, en 4 pièces

Didacticiel d’un bon look Rock, en 4 pièces
Antoine

Dans les grandes mouvances modesques de ces dernières années, le look  »rock » s’est inscrit sur le frontispice des tendances dures : blog, magazines, collections… tous réinventent le style à l’infini à travers de nouvelles pièces.

Dans ce flou artistique, il existe néanmoins quelques pièces phares, des clés de voute du style qui permettront au néophyte, en quelques achats bien pensés, de s’approprier le look.

La bottine :

De gauche à droite : Replay (170€), Jeffery West (230€), Asos (51€)

La base, une paire de bottine en cuir noir de préférence. Elle doit arriver au maximum vers le milieu de la cheville et pas au-delà, au risque de passer pour un sympathisant du NSDAP…

Lacées style army, cavalières aristocratiques, ou à boucles comme Pete Doherty, les options sont ouvertes.
A savoir que les bottines à boucle sont plus faciles à porter au quotidien et s’accommodent à (presque) toutes les sauces.

Parlant d’expérience, et contrairement au présupposé, on peut trouver de jolies bottines rock pour des prix très modiques, les surplus militaires proposent parfois des choses intéressantes mais encore une fois, attention à ne pas faire  »too much »… Sinon, H&M fait des paires de bottines militaires de bonne qualité (!), mais ne rêvez pas, pour une cinquantaine d’euros, le cuir n’est pas au rendez-vous…

Pour du plus haut de gamme, un large panel de choix s’offre à vous, de Replay, qui propose d’excellents produits en la matière tout en restant abordable, au  »New Bottier » de Berluti (à XXXXeuros).

Le pantalon adapté :

Balmain

Le skinny est LE pantalon rock, en toile enduite, étroit, sans l’être trop aux chevilles (attention à l’effet leggings, du plus mauvais…effet).

La toile enduite va donner un aspect un peu cuir, sans les désagréments, et évite de passer pour un bears en quête de chair fraiche. Teddy Smith fait ce genre de pantalons, mais le meilleur rapport qualité prix que j’ai pu éprouver reste Mango homme (HE by Mango), une pièce remarquable avec tous les petits détails agréables d’une grande marque, pour 50 euros. L’avantage de ce vêtement est que vous pouvez valser entre le très enduit façon cuir (the Kooples), au plus soft, presque jean (Zara).
Pensez également à April 77, Wrangler ou Nudie.

Version alternative, le jean  »biker » comme le fait si bien Balmain, est assez étriqué, avec le tissu travaillé aux endroits sensibles. Du plus bel effet, mais très cher (plus de 800 euros). Et c’est une gageure de le trouver dans sa version low cost…

Dans tous les cas, assorti aux bottines, l’idéal est de le porter rentré dans les chausses, mais toujours avec une certaine désinvolture, pour éviter à tout prix d’aller à la pêche aux moules.

Petit plus : si vous possédez une ceinture cloutée, avec ce genre de pantalon, c’est parfait.

Le tee shirt loose :

Burberry Prorsum

Un tee shirt en maille fine, ou en bête coton, avec un beau tombé, et porté assez large, le col en V évasé sans faire Ricardo sur la côte d’Azur. Il ne convient pas à toutes les morphologies, et il est conseillé d’être plutôt mince pour pouvoir obtenir l’effet escompté. Veillez à ne pas le porter entièrement rentré dans le pantalon, mais plutôt de façon désinvolte, effet  »saut du lit ».

Pour vous procurer cette piece indispensable au vestiaire rock, filez chez Zara.

Il est possible de le porter sérigraphié, d’une vanité par exemple, facilement dénichable chez Alexander McQueen pour des prix pas si prohibitifs. Et je vous vois venir, évitez The Kooples ou Zadig & Voltaire, vous aurez payé cher pour un torchon dès le second lavage.

A oser? Vu parfois sur des looks essentiellement féminins, le tee shirt  »destroy », troué et rapiécé à la Balmain peut apporter une touche edgy à l’ensemble. Mais comme toutes les pièces délicates à porter, veillez à bien équilibrer le reste de la silhouette avec des choses plus  »sobres », afin d’éviter d’être fui par les enfants voyant en vous l’escogriffe du film éponyme.

Le perfecto :

Burberry Prorsum

Blouson court en cuir noir lisse, avec les revers ajourés, on ne le présente plus.

D’origine motarde et américaine, le milieu rock se l’est vite approprié, au point qu’il soit maintenant un emblème du glunge londonien.

Les perfectos Bombers sont la référence, mais une infinité des marques proposent cette pièce pour des prix variant du simple au centuple. Burberry Prorsum propose de petites merveilles dans le genre, avec une audace créative surprenante , comme le perfecto constellé de rivets…

Veillez à le choisir ajusté, et taillé dans un cuir souple (le cuir nappa étant l’idéal), tant pour le tombé du blouson que pour le confort dans les mouvements. Les gros cuirs croutés de friperies sont à déconseiller, donc.

D’autres choses viennent forcément à l’esprit, mais avec ces quatre pièces, votre style sera déjà très affirmé dans la tendance. Les wayfarer et le chapeau borsalino ne sont pas indispensables loin s’en faut… Au contraire, avec un look plus allégé, vous pourrez jouer subtilement sur les associations de couleurs, de matières, et de pièces afin de ne pas tomber dans l’archétype du modeux en mal de métal.

Commentaires

  1. Antoine

    Ouais, il est top ce perfecto April 77, si tu veux le customiser, tu peux acheter des rivets cloutables à rajouter sur les épaules, les revers du col… pour faire plus « Prorsum ».
    Tu peux te les procurer dans les boutiques  »la Droguerie », présentes dans la plupart des grandes villes, qui sont de veritables cavernes d’Ali Baba pour la customisation.
    => http://www.ladroguerie.com/

  2. Sbloum

    Merci, c’est fort aimable de votre part. Néanmoins, je me suis mal exprimé, je parlais effectivement de la première photo burberry qui est en fait la troisième photo. J’ai trouvé quelque chose dans le meme esprit chez April 77 pour les intéressés. Merci pour ces articles de grande qualité.

  3. SBloum

    Si quelqu’un pourrait m’aiguiller vers un perfecto abordable un peu dans le même style que sur la photo numéro 1 (burberry prorsum) ie pas trop large comme on en trouve malheureusement à foison dans toutes les fripperies parisiennes. Merci

  4. Gabriel

    J’approuve DandyMaxim : on trouve du très bon chez John Varvatos

    • Antoine

      C’est pas tout à fait le même esprit, mais effectivement, c’est un grand créateur.

  5. En somme le look Rock c’est Burberry et Balmain ? Si vous étiez Américain vous auriez cité John Varvatos. Mais le mieux c’est sans doute les puces

  6. Babou

    Sans contestation un cuir souple est préférable pour un beau perfecto. Mais quid de l’entretien? Parce que ça s’use vite tout de même.

    • Anonyme

      Tout dépend de la marque. Si tu compte le porter non-stop pendant 6 mois il va sûrement s’user plus vite que si tu en possède plusieurs.

      Pour ce qui est de l’entretiens je doit t’avouer que tout dépend de la marque. Certains cuir Balmain par exemple ne vont pas au pressing.

  7. Dans le genre pour les t-shirt délavés, certains d’Eleven Paris font très bien la paire.

    • Maxime

      Avec néanmoins un gros bémol sur la qualité (50% coton 50% modal sur la plupart des modèles)

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

      • Qu’est ce que le « modal » Maxime ? 

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */