Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Comment assortir les motifs sans faire loucher votre entourage ?

Comment assortir les motifs sans faire loucher votre entourage ?
Valery

Dans cet article, vous trouverez de quoi éviter des grosses fautes de goûts… tout en sublimant vos tenues à l’aide d’un ou deux motifs bien sentis. Je vous rappellerai également quelques principes simples pour intégrer les motifs dans une garde-robe harmonieuse et équilibrée.

“Oh - the ladies ever tell you that you look like a f* optical illusion?”

Vous connaissez peut-être cette scène, issue du film « 25th hour » (pour moi un des meilleurs films d’Edward Norton, juste avec la scène du miroir ou celle de l’illusion d’optique).

Pas vraiment besoin de vous l’expliquer car vous avez probablement des yeux comme moi, ici les motifs se confondent : c’est compliqué et ça hypnotise (plus dans le sens vomitif que dans le sens séduisant du terme). Et c’est la première atteinte à trois règles simples à respecter pour manipuler habilement les motifs.

Cet article ne vise pas à être un énième repompage du chapitre des motifs de l’excellent Dressing the Man par Alan Flusser. Si j’évoquerai brièvement comment concilier deux motifs similaires, je considère qu’il n’est pas utile de traiter des quinze règles géométriques pour porter trois motifs ou plus pour le seul et unique plaisir de l’accumulation. Il nécessite souvent une accessoirisation, une maîtrise générale avancée et un contexte particulier pour ne pas être ridicule.

1/ Intégrer des motifs visuellement

La première règle évoquée dans l’introduction est strictement visuelle : choisissez des motifs qui ne se confondent pas. Avec une veste à fine rayures verticales, préférez par exemple une chemise oxford et une cravate pied de poule : choisissez des motifs bien différents.

Si vous cumulez des rayures, choisissez d’un côté des rayures fines et éloignées et de l’autre côté des rayures épaisses et proches, ou inversement.

Sur cette photo, Nickelson Wooster, le chouchou du Sartorialist, porte sans grand efforts deux types de rayures différentes : celles extrêmement fines de sa chemise et les rayures tennis plus voyantes de son costume.

Evitez également de mixer des carreaux trop similaires entre eux et prenez en compte la surcharge de couleurs que ça peut apporter : pas de veste tweed à carreaux par-dessus une chemise à carreaux, ça devient surchargé.

Enfin, évitez de faire trop cheap et clinquant. C’est toujours mieux de vous voir arriver de loin avec une tenue en apparence sobre mais de bon goût et ensuite de découvrir émerveillé tout le travail et l’esprit que vous avez mis derrière votre tenue. Préférez l’amour du détail subtil qui saura être valorisé par vos amis de bon goût qu’un bling-bling visible à 50 mètres à la ronde.

 

Si vous décidez d’accessoiriser votre tenue (cravate, pochette) et d’en profiter pour introduire des motifs, faites en sorte qu’ils soient un peu plus voyants que ceux du reste de la tenue, pour éviter qu’ils ne passent trop inaperçu.


Pas de commentaire sur le haut.

2/ Intégrer les bons motifs au bon contexte

Tout comme on ne boit pas de champagne avec un Big Mac, posez-vous la question du contexte dans lequel vous allez porter votre tenue : formel ou casual ?

Evidemment vous pouvez plus ou moins calibrer la chose en fonction de l’occasion, mais évitez de trop brouiller le message général que renvoie votre tenue. Vous ne mixeriez pas par exemple un jean baggy délavé avec une veste de smoking cintrée avec revers à cran satinés.

C’est pareil avec les motifs : ne mélangez pas les fines rayures tennis d’une veste de costume sobre destinée à aller faire de l’audit élégamment… avec une chemise à carreaux flashy de bûcheron scandinave en grosse flanelle.

 

La tenue, du décontracté faussement formel avec une veste portée col relevée et une chemise sortie du pantalon, se marie bien avec le veston.

Une superposition avec une surchemise à carreaux en flanelle et une chemise en chambray : deux vêtements symboles de du vestiaire americana : une combinaison parfaite.

 

Un pull à motifs Jacquard bien senti dans une tenue hivernale discrète.

 

La tenue est réussie en terme de contexte et de couleurs : la chemise à carreaux est dans le même ton que le duffle-coat traditionnel... Seul le tee-shirt est un peu de trop dans cette tenue.

3/ Bien doser les motifs dans votre garde-robe

Réfléchissez enfin au style général de votre tenue : les motifs ne sont qu’une possibilité de mise en valeur parmi d’autres. Vous pouvez à d’autres endroits de votre tenue exhiber une couleur, une matière particulièrement noble voire une coupe ou une construction particulière.

Evitez d’envahir votre garde-robe de pièces trop chargées en motifs et qui seront difficile à assortir et peu flexibles.

Outre que le motif du pantalon soit particulièrement laid, on a en haut une superposition à trois niveaux qui en soit ne demandait pas un travail supplémentaire sur le bas : un chino un peu coloré aurait largement suffi pour ne pas surcharger la tenue.

Réfléchissez en terme de bas et de haut et en particulier de pièces fortes : évitez par exemple un trop gros travail de motif si vous voulez mettre en avant vos nouvelles sneakers ou vos derbys neuves.

 

Tenue bien équilibrée mais la variation des motifs sur une même pièce est un peu too much.


Enfin, évitez les motifs particulièrement prononcés sur les grosses pièces chères comme les manteaux : ils vous enfermeront dans un panel de tenues forcément plus limité car ils seront beaucoup plus exigeants : ce n’est pas pour rien que les chemises à carreaux sont plus courantes que les manteaux à carreaux.

Le contraste entre les couleurs du motif est très fort et les motifs sont particulièrement bruts ce qui rend le manteau très voyant : il accapare quasiment toute l’attention.


A l’inverse, le motif Prince de Galles est ici extrêmement discret et la couleur est neutre et se marie harmonieusement avec le reste de la tenue.


Vous pouvez être plus extravagant sur des pièces comme des chemises qu’a priori vous ne mettrez pas dans les ¾ de vos tenues. C’est difficile à porter, mais jouable.

A bientôt,
Valéry, du blog de conseils en mode masculine
BonneGueule.fr

Commentaires

  1. Leventreurjack

    Je ne sais pas si c’est que vous avez tenue compte de ma remarque ou autre mais j’affectionne tellement ce genre d’article. Merci (:

  2. Leventreurjack

    Je ne sais pas si c’est que vous avez tenue compte de ma remarque ou autre mais j’affectionne tellement ce genre d’article. Merci (:

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */