Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Dossier : Stark & Sons – l’idéal sartorial

Dossier : Stark & Sons – l’idéal sartorial
Antoine

Vénérable et confidentielle maison française créée en 1910, Stark & Sons représente la quintessence du luxe sartorial, fournisseuse officielle des habits du corps préfectoral, des costumes d’ambassadeurs, d’académiciens et d’une bonne partie des crèmes de l’establishment français.

On parle ici de Grande Mesure, de travail entièrement fait à la main, dans des ateliers situés 16, rue de la Paix; au même emplacement que la boutique, en fait, puisque la politique de la maison, même en matière de prêt à porter, est d’apporter un savoir faire et un service personnalisé pour chaque pièce vendue. Un costume quasi demi-mesure, donc, mais avec en plus un service  »à vie », et si il arrivait par malheur que votre silhouette s’épaississe, le costume serait re-qualibré gracieusement, dans les ateliers, et avec le sourire, s’il vous plait.

Alain Stark, présentant un costume d'académicien, dont les borderies en fils de soie sont réalisées par leur plus talentueuse ouvrière

Le sourire, justement, une qualité de cette maison, et pas des moindres : reçu par Alain Stark en personne, héritier et président de Stark & Sons, pour un aperçu des ateliers, des vêtements, et de l’histoire de cette marque, on est conquis par cet anachronisme ambiant, passé le pas de porte du 1er étage, l’on pénètre dans un autre monde, qui ne correspond en rien aux codes du luxe mondialisé actuel, et à la course dévorante à la rentabilité de l’hydre LVMH et autres PPR.

Paradoxalement, cette tour d’ivoire est accessible, il arrive parfois de voir arriver des clients en jogging, mais la maison met un point d’honneur à les traiter comme tout autre client correctement vêtu (et à donner une serviette toute propre pour le joggeur happy few essoufflé qui passe en coup de vent). Certaines marques n’usent pas de tant d’égards, et se complaisent dans l’autodéification…


L'entrée

C’est comme chez MacDo, venez comme vous êtes : en matière de très haut de gamme, c’est un luxe, rare, que d’être accessible, en sachant pertinemment que sa réputation n’est plus à faire.

Avec un livre d’or rempli de célébrités, et plus épais que Guerre et Paix, vous l’aurez compris, Stark & Sons n’est pas le petit couturier du coin de la rue, c’est très perceptible quand notre tailleur républicain parle de clients qui viennent lui commander des vêtements pour la chasse à courre comme on parlerait de vêtements pour la gym… Un autre monde.


Il est inutile de gloser sur la coupe des costumes, il n’y en a pas, puisque le modèle suivi est à la volonté du client, sinon pour faire rapide, le prêt à porter se veut traditionnel dans la droite lignée d’un classicisme tout britannique, mais avec une touche de french flair, perceptible au travers des tissus ou du bâti, moins étriqué que celui de ses homologues britanniques.

Détails d'un travail d'exception

En matière de tissus, exceptionnels, une large palette de variétés s’offre à vous, allant de la banale et si peu originale vigogne (ahah…), au Qiviuk, laine de bisons d’Arctique , récoltée par les Inuits sur les branchages ayant arraché à la pauvre bête des fragments de son épais et soyeux pelage.

Tissus de confection

La maison s’attache à fournir des accessoires sur mesure également, aussi pourrez-vous décider de la largeur de votre cravate, en fonction de la coupe et du style choisi pour le costume. Bien sûr, comme il se doit, le client peut choisir n’importe quelle matière pour la confection, et si ça vous chante, vous pouvez arborer un magnifique col en peau d’iguane sur votre costume flambant neuf… et M. Stark de me confier qu’il lui est arrivé d’avoir à faire à un client russe qui voulait un manteau en fourrure de zibeline…rasée, pourquoi pas après tout… Son souhait fut exaucé.

La différence de qualité de réalisation entre prêt à porter et mesure est évidemment perceptible pour l’œil aguerri, des milanaises qui se contentent du presque parfait,  on notera aussi sur les blousons en peau, l’utilisation de fermetures éclair YKK; à ce niveau d’excellence, il eut été préférable l’usage de zippers Riri ou Lampo, plus qualitatifs…

Mais en matière de Grande Mesure, absolument rien à redire, tissu somptueux, coupes parfaites, soucis du détail confinant à la maniaquerie obsessionnelle, il faut croire que la perfection a un vêtement. Quant au confort, j’essuie la déception de ne pas m’être fait proposer un costume sur mesure pour tester… Donc pas de renseignements possibles, navré, il faudra juger par vous mêmes!

Même si ce n’est pas très urbain de parler de ça, les prix sont abordables (à gamme de prix équivalente, s’entend), compter entre 3000 et 5000 euros le costume Grande Mesure, et un gros millier d’euros le costume en prêt à porter, des prix très concurrentiels pour une telle qualité. Et sachez qu’en ce moment même, la maison pratique des soldes intéressantes… Gentlemen fortunés, à vos marques, prêts, partez!

Commentaires

  1. Anonyme

    Bonjour,

    Quelques remarques concernant l’orthographe sur les 2 premiers paragraphes :
    – sartorial : mot anglais signifiant vestimentaire ;
    – prêt à porter -> prêt-à-porter ;
    – savoir faire -> savoir-faire ;
    – si il -> s’il ;
    – re-qualibré -> re-calibré (ré-ajusté ou ré-équilibré, peut-être) ;
    – s’il vous plait -> s’il vous plaît.

    Concernant la ponctuation :
    – signe simple ou points de suspension (un seul élément dans le signe . ,) = espace simple (un espace après)
    – signe double (deux éléments dans le signe : ! ? ;) = espace double (un espace avant et après) -> « situés 16, rue de la Paix; au même », la première virgule est inutile, et il faut un espace après « Paix ».

    Je m’arrête là.

  2. JRH

    Merci pour l’article !

    Une idée du prix d’une cravate sur mesure ?

    • Antoine

      Il faut compter 160 euros environ.

  3. Joelle

    Ca donne envie… leur site internet est d’ailleurs superbe. Quelqu’un a un retour à ce sujet ? Délais de livraison ? Qualité ? Service ?

    • Antoine

      Un ami m’a parlé d’une cravate qu’il s’est fait faire sur mesure chez S&S, il en est très content.
      (Il faut savoir que des personnalités comme Poutine ou Kennedy se sont habillés là bas… gros level donc…)
      Mais le mieux est encore que vous alliez y faire un tour! Plaisir des yeux garanti. ;)

    • Thibaud

      Bonjour à toi Joelle, étant un habitué de chez Stark, je ne peux que te le conseiller. Pour ma part, j’ai essayer une fois la livraison et les délais sont de 48h ! La qualité est au RDV, finitions splendides et qualité des tissus exceptionnelle. De plus, comme le rapporte l’article, l’accueil est des plus chaleureux  et toujours avec le sourire, que ce soit pour une veste à 600 euros ou un costume valant 10 fois plus ! Vous l’aurez compris, je vous le recommande fortement !

    • Thibaud

      Bonjour à toi Joelle, étant un habitué de chez Stark, je ne peux que te le conseiller. Pour ma part, j’ai essayer une fois la livraison et les délais sont de 48h ! La qualité est au RDV, finitions splendides et qualité des tissus exceptionnelle. De plus, comme le rapporte l’article, l’accueil est des plus chaleureux  et toujours avec le sourire, que ce soit pour une veste à 600 euros ou un costume valant 10 fois plus ! Vous l’aurez compris, je vous le recommande fortement !

    • Thibaud

      Bonjour à toi Joelle, étant un habitué de chez Stark, je ne peux que te le conseiller. Pour ma part, j’ai essayer une fois la livraison et les délais sont de 48h ! La qualité est au RDV, finitions splendides et qualité des tissus exceptionnelle. De plus, comme le rapporte l’article, l’accueil est des plus chaleureux  et toujours avec le sourire, que ce soit pour une veste à 600 euros ou un costume valant 10 fois plus ! Vous l’aurez compris, je vous le recommande fortement !

  4. _tree

    Re,
    excusez si ma remarque a pu être considérée comme une confirmation qu’il y avait des fautes dans l’article. C’était plus une réponse au traditionnel « l’orthographe c’est pas très important » que j’ai lu quelque fois !
    Perso quand j’ai lu, c’est passé tout seul ;) Et pour cause.
    Allez, bonne suite.

  5. xoxo

    J’ai relevé une seule faute en ce qui me concerne : « gros millier(s) d’euros » (il ne faut pas mettre de « S »).

    Si je peux me permettre d’émettre une critique, elle concernerait plutôt l’abus des juxtapositions dans le texte, qui rend vraiment la lecture un peu lourde et parfois peu compréhensible. Avis perso et dans un but constructif je l’espère (le but n’est pas d’être écrivain j’imagine).

    Sinon le sujet abordé est très intéressant.

  6. Antoine

    Merci pour vos compliments! Alex, je t’ai répondu sur l’article Givenchy.

    Après relecture par plusieurs personnes compétentes, il s’avère qu’il n’y a pas de fautes dans cet article.
    Je dois avouer être le premier à m’offusquer d’un article mal écrit, et c’est pourquoi j’attache une importance capitale à l’orthographe et la grammaire.
    A l’avenir, que les personnes qui ont la critique facile tournent sept fois le clavier entre leurs mains, afin de se remettre en question, pour éviter de poster un commentaire insultant envers l’auteur.

  7. Alex.

    Excellent article je dois l’admettre, très intéressant à parcourir.
    L’orthographe est certes important mais faut-il vraiment y prêter une telle attention ?

    Je fais une petite aparté mais j’aimerais bien avoir une réponse au sujet d’un article qui date de quelques jours, je me permets de poster le lien ici, si quelqu’un a la réponse et la gentillesse de me répondre. http://www.modissimo.fr/dossier-comment-porter-limprime-rottweiler-de-givenchy.html

  8. Antoine

    Pourriez-vous m’expliquer là où l’orthographe pêche, j’avoue après relecture ne pas voir une seule faute…

    (Sorry Alex, je ne sais plus sur quel site je l’ai trouvée, mais donne moi ton mail je te l’enverrai! ;)

  9. _tree

    Bonjour,
    encore un très bel article, qui c’est vrai donne plus qu’envie !
    Je me permets juste de dire un mot sur l’orthographe que j’ai vue plusieurs fois critiquée sur ce blog, et défendue par l’idée que la forme n’enlève rien au fond.
    Malheureusement, c’est ce que l’on trouve de plus en plus : l’écriture sur ordinateur, qui tend à ignorer les règles plus ou moins volontairement. Mais proposer à la lecture des articles en français impeccable est selon moi important, c’est ce qui distingue le bon papier du mauvais ; la faute de goût existant aussi dans l’écriture. Evidemment, l’on jamais à l’abri d’une étourderie, mais de là à en faire trop ou défendre cela en arguant qu’écrire en phonétique (ok j’exagère) ne dérange pas, c’est ne pas respecter la classe de la langue, laquelle se marie pourtant si bien avec le sujet proposé.
    Ceci dit, encore une fois un article très intéressant, merci !
    Bonne journée.

  10. Alex

    Bonjour Antoine.
    Ta photo de profil est somptueuse, tu l’as trouvé ou ? il me la faut !
    On dirait du Slimane mais j’ai rien trouvé chez lui…

  11. juju95470

    @ Z : l’orthographe n’enlève rien à la qualité de l’article…de plus, quand il y a trois lignes on note un beau S à la fin du mot.

    Merci Antoine pour ce récit, c’est vraiment bien, les photos donnent envie de passer des heures dans cet endroit.
    J’ai hâte de ne plus être un stagiaire pour enfin accéder à tous ces produits de qualité que vous nous présentez.

    @+

    • Camille

      Mais, où les fautes ?
      J’ai adoré !

  12. Z

    le mec qui utilise l’expression « violon d’Ingres » mais qui sait pas écrire trois ligne sans faute

    • Marie

      Style magnifique.
      Pour l’orthographe et une faute toute les trois ligneS, il est urgent que « Z » revoie la sienne propre.

      • Y

        « toutes »

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */