Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Dossier : Rétrospective et histoire de la Maison Martin Margiela

Dossier : Rétrospective et histoire de la Maison Martin Margiela
Maxime

Dix ans après le lancement de la ligne homme, une rétrospective de la célèbre maison s’impose.

 

 

Historique, présentation des lignes (10, 14, 0 10, Sartoriale…), chaussures et accessoires …

Par Alexandre, votre conseiller en image.

 

 

L’historique :

 

Martin Margiela est un créateur belge formé à l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers, où ont notamment été diplômés Ann Demeulemeester et Dries van Noten. Il fait ses armes chez Jean-Paul Gaultier avant de créer sa propre marque en 1988 avec Jenny Meirens. La même année, il présente son premier défilé et fait déjà sensation.

 

Considéré comme atypique et avant gardiste, Margiela est une icône paradoxalement incognito : il ne donne jamais d’interview et évite les photographes. Les vêtements, les créations et l’univers MMM jouent le rôle principal et transcendent l’homme en tant que créateur.

 

Les créations de la maison ne laissent personne indifférent, certains aiment, d’autres détestent mais on ne peut ignorer l’influence qu’exerce la maison dans le milieu de la mode. En exploitant de nombreux thèmes à travers l’histoire et avec ses nombreuses signatures (Trompe l’œil, déstructuration, vieux neuf, féminin masculin…) le style Margiela, dans son apparente simplicité, est le résultat d’une véritable réflexion sur le vêtement.

Les boutiques sont à l’image du créateur, secrètes, presque anonymes, on y retrouve dans un univers signé (Odeurs de patchouli, omniprésence du blanc, personnel en blouse blanche…) les collections du créateur. Paris, Tokyo, New York… Depuis le début des années 2000 et avec son entrée dans le groupe Diesel, la maison connait un véritable essor et a multiplié les ouvertures de boutique.  

 

 

Plus récemment la maison a lancé une ligne de lunettes de soleil et a signé un contrant avec l’Oréal, pour le lancement de son futur parfum en 2008, un signe de maturité et de succès pour une maison si atypique.

 

 

Si vous lisez la presse mode, vous n’avez surement pas manqué l’événement : la maison vient de fêter ses 20 ans en organisant divers événements à travers le monde.

 

Pour les hommes vous trouverez :

 

C’est la première ligne homme de la maison, elle est avant-gardiste et met la création au premier plan. On y retrouve également beaucoup de basics, comme les blousons en cuir, les jeans et le fameux pull « camionneur » réédité à chaque saison. Les thèmes des collections sont très variés et interprétés de manière très efficace. Ainsi on pourra trouver un revival de la Californie des années 70 en été, puis un thème plus futuriste en hiver. L’important étant que ces vêtements soient, pour la plupart, facilement portables.

 

 

  •       La ligne 14

La ligne 14, créée en 2005 a pour ambition de revisiter la garde robe et les classiques de l’homme à travers l’histoire. Vous retrouverez dans cette ligne des pièces estampées « REPLICA » reproductions des grands classiques : trenchs, smokings, mocassins… Les vêtements de la 14 peuvent être qualifiés d’intemporels et sont de véritables hommages au vêtement.

 

  •       La Sartoriale

La Sartoriale est un nouveau thème de la 14, elle s’inscrit dans la pure tradition des tailleurs de Savile Row : finitions main, matières et tissus d’exception, coupe irréprochable… Elle est à surveiller de très près.

 

 

 

 

Cette ligne est un laboratoire d’expérience de la mode. Chacune des pièces est créée à la main dans l’atelier de la maison mère à Paris. Distribués en édition très limitée, les vêtements de la ligne artisanale sont le fruit d’un véritable travail de création (De 1 à 4 jours de travail par pièce). Ces vêtements sont principalement réservés aux initiés et/ou collectionneurs.

 

 

Exemple : Ce blouson est confectionné à partir de sacs de sport vintage. Tout les détails du sac de sport (zips, poches et bandoulière) sont conservés et mis en valeur pour affirmer le caractère de la pièce. 57 heures de travail ont été nécessaires pour réaliser cette pièce.

 

Sensiblement différentes à chaque collection, les chaussures hommes de la maison, ont souvent pour thème un revival des classiques. Mocassins, bottines, sneakers… et une touche de réinterprétation.

 

 

  •       Les accessoires

Les accessoires de la maison suivent eux aussi une logique de création. Ils répondent aux codes et aux influences des thèmes des collections.

 

 

 

 

Les basics de la maison réédités à chaque collection :

 

  •       Les T-Shirts fight aids

 

 

Depuis 1994, la maison produit une série T-shirts désormais célèbres puisqu’ils permettent à une association contre le sida de bénéficier d’une aide financière supplémentaire (la maison reverse 20% des ventes de ce T-shirt).

 

On peut lire ceci sur le T-shirt: « There is more action to be done to fight aids than to wear this t-shirt but it’s a good start »

 

Ce qui signifie : « Pour combattre le sida il y a plus à faire que de porter ce t-shirt, mais c’est un bon début. »

 

  •        Les sneakers german army

 

 

A partir du même principe, mais sans vocation humanitaire cette fois-ci, la maison réédite chaque saison, les sneakers German Army. Les créations sont véritablement diverses et permettent d’acquérir des sneakers « collector » de créateur à un prix standard (250/300€).

 

 

Le mot de la fin : Je vous encourage vivement à tenter l’expérience Margiela en rentrant dans une des boutiques du créateur afin de mieux comprendre pourquoi il joue un rôle déterminant  dans l’univers de la mode. N’hésitez pas à poser des questions aux vendeurs, ils sont toujours très ouverts.

 

Cet article a été rédigé par Alexandre, conseiller en image pour Lifestyle Conseil

 

Crédits photos : www.maisonmartinmargiela.net et www.yoox.com

Commentaires

  1. Candeias

    Salut,
    Je suis editeur de mode au Portugal, nous sommes en train d’écrire un article sur la Maison Martin Margiela, je voudrais savoir comment je peux faire pour publier les images? J’ai déjà contacté le departement de press mais personne me réponds.
    Peux-tu m’aider?

    Merci bien

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */