Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

FOREVER 21 : L’avis de Modissimo

FOREVER 21 : L’avis de Modissimo
Antoine

Forever 21 est une marque de prêt-à-porter d’origine californienne, qui offre un panel exhaustif de produits à tout petits prix, de la casquette de skateur au chino de hipster. Arrivée il y a peu en France, avec un premier magasin aux proportions américaines, sis comme il se doit dans un des plus grands centres commerciaux français, Vélizy 2, la marque commence déjà à faire parler d’elle dans notre paisible hexagone.

Comment décrire ? Cheap & Funny pourrait être un bon mantra, sans connotation négative. Quelques mois après notre voyage de presse dans la perfide Albion, il est temps de donner notre avis sur les produits Forever 21 qu’on a testés et usés consciencieusement pour vous.
La ligne homme est malheureusement beaucoup moins présente que sa consœur féminine, comme dans la plupart de ces Megastores du vêtement. Mais le choix reste large, et deux heures n’étaient pas de trop pour faire un shopping décent.
Première surprise, le magasin. Un truc énorme clinquant et très américain, on s’attendrait presque à voir sortir Paris Hilton en furie d’un portant de fringues. Des lustres, des couleurs candy, de la lumière a giorno.  Un style très particulier pas vraiment parangon de bon goût, mais dépaysant. Après un dédale de niveaux, entre de colossaux monceaux vestimentaires, nous voilà arrivés in da place. Le corner homme est à taille humaine, et c’est un soulagement.
On regrette l’absence des nouvelles collections, qui selon le responsable étaient très preppy & edgy, tout pour plaire en somme. Néanmoins, les pièces proposées surprennent agréablement, avec pas mal de basiques et des tenues plus folkloriques qui viennent épicer le tout.

Vient maintenant l’heure de vous exposer la liste des trouvailles :

Le velours beige : Un pantalon respectable s’il en est, coupé comme il faut ni trop étroit ni trop large. Au vu de son prix ridicule, je craignais pour la qualité, mais il s’avère que l’étoffe tient bien la route avec le temps, et c’est un partenaire hebdomadaire.

Le gilet Pierre Hardy : Ce sobriquet de mon invention est hautement mélioratif. Savoir qu’une marque grand public peut proposer des pièces originales est bourrées de références est toujours un bon point. Au menu, imprimés géométriques dans les tons gris et blancs sur fond noir. Bonne tenue sur la distance, bien qu’on puisse déplorer un léger boulochage au niveau des manches. Mais pour le prix d’un Domac, on ne va pas faire la fine bouche.

Le gilet montagnard : Plus difficile à porter, avec ses pittoresques tricotages montagnards bleus et noirs, et son col orange qui tranche, mais de toute beauté. La qualité est correcte et il tient chaud, malgré son acrylisme inévitable.

Le Bombers noir : Beau manteau de pilote de ligne, bien coupé, rien à redire, sauf peut-être la doublure façon moumoute d’agneau en plastique, mais il fait illusion si on n’y regarde pas de trop près, d’autant plus que le rendu daim du revêtement extérieur est très réussi.

La veste en croûte de cuir : Que la PETA ne s’affole pas, nulle trace d’animal mort ici non plus et bien malheureusement, ça se voit. Pour tout dire je n’ai jamais réussi à sortir dehors avec…

Les chaussures : Elles sont au nombre de six (une pour chaque pied, fois trois…). Deux paires de bottines, les unes camels et les autres  violines, très jolis modèles, qui paraissent de bonne facture et tiennent bien sur la durée, ainsi qu’une paire de desert boots beiges façon daim légèrement patinées, très correctes avec un excellent montage goodyear rappelant celui des Brogues britanniques, qui fait tout sauf cheap. Dans l’ensemble, une gamme de souliers confortables, qui n’accusent pas de plis d’aisance à l’usage, présentant bien, et surtout à des prix très bas. Ce qui offre l’avantage conséquent de ne pas provoquer à leur propriétaire un ulcère à la première rayure du délicat revêtement…

 

 

Pour conclure, hormis la veste en fausse croûte, le reste de mes achats me fait bon usage au quotidien, pour peu qu’on ne veuille pas se mettre sur son trente-et-un. Et le tout pour moins de 200 livres, H&M a du souci à se faire. Une amélioration qui serait la bienvenue ? L’utilisation de matières premières plus qualitatives, surtout pour certaines imitations mal venues. Zara a bien prouvé que l’on pouvait faire des vêtements et des accessoires avec des matières nobles tout en gardant des prix bas… A bon entendeur.
Et si vous n’êtes pas parisien, le site est là pour vous servir !

Commentaires

  1. TIE AND I

    Je suis d’accord pour le Cheap and Funny, on a un peu l’impression d’une boutique qui vendrait les produits ASOS et comme sur le site, il faut savoir séléctionner !
    http://www.tieandi.blogspot.com

  2. TIE AND I

    Je suis d’accord pour le Cheap and Funny, on a un peu l’impression d’une boutique qui vendrait les produits ASOS et comme sur le site, il faut savoir séléctionner !
    http://www.tieandi.blogspot.com

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */