Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Remonter

Haut

Versus Versace : Resurrection

Versus Versace : Resurrection
Romain Rousseau

Rappel des faits.

Versus est une des lignes de la marque Versace (qui cohabite aujourd’hui avec Versace, Versace Collection Versace Sport, Versace Jeans Couture) et a été créée en 1989. A l’origine, c’est un « cadeau » de Gianni Versace à sa soeur Donatella, afin qu’elle puisse exprimer son côté rock-trash-urbain-bling bling (etc etc).

La ligne présentait donc en défilé des vêtements très colorés, et dont le prix était également plus accessible : une ligne pour jeunes finalement. Mais la boite n’a pas toujours été bien gérée suite au décès de Gianni (et ce malgré la présence de Madonna comme mannequin vedette – incompréhensible…), et en conséquence la ligne a cessé en 2005. Aujourd’hui tout va mieux, et la Versus renait de ses cendres en 2010, avec une ligne femme créée par Christopher Kane que Donatella seconde.

Et pour 2013, l’homme Versus reparait également : précisions d’ailleurs que Modissimo est à ce jour le seul site a s’être procuré les visuels. Mais alors que trouve-t-on ??

Versus Versace

Très clairement, il y a un fil rouge à cette collection : le patchwork, le patiné, le tout dans un style urbain. En fait, les vêtements subissent un premier traitement (teinte, enduit…) et sont ensuite re-travaillés : canevas, patchworks…
Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a de la couleur : rose vif, citron vert, orange mais aussi un peu de noir et d’antracite. Au niveau des matières, des cotons jersey, de la gabardine, du nylon, du denim et du cuir. Les chaussures présentent du cuir peint et des plastiques perforés, avec semelles compensées pour certaines… Vestes en denim coupe rétro, T Shirts amples, pantalons à la jambe large : on se croirait presque dans le Prince de Bel Air !

Versus Versace

C’est voyant, logotisé, avec des imprimés limite Jeremy Scott… Il y a une identité cohérente dans cette collection, et on retrouve parfaitement l’esprit 90’s de Versus. Mais cette collection reste néanmoins assez pauvre… les nostalgiques de la marque s’y retrouveront, mais de tels choix ne sont peut être pas pertinents aujourd’hui. Laissons leur le bénéfice du doute, dans la mesure où la ligne femme a su apporter un esprit nouveau. Ne reste plus qu’à espérer que l’homme ne sera pas négligé et aura droit lui aussi à son moment de gloire !

Versus Versace

Commentaires

  1. Thomas Poujol

    C’est lourd, c’est toc, c’est bling-bling…bref, c’est Versace. Aucune subtilité, surtout du côté des imprimés qui, plutôt que d’être répartis de façon discrète font du bruit. 

    On se croirait chez H&M : au lieu d’absorber les tendances et d’y apporter une plus value, on se contente de copier de façon grossière avec les moyens du bord. 

    Pour un label qui se veut exigeant, on frôle le cheap et choc !

    Dommage…

  2. Thomas Poujol

    C’est lourd, c’est toc, c’est bling-bling…bref, c’est Versace. Aucune subtilité, surtout du côté des imprimés qui, plutôt que d’être répartis de façon discrète font du bruit. 

    On se croirait chez H&M : au lieu d’absorber les tendances et d’y apporter une plus value, on se contente de copier de façon grossière avec les moyens du bord. 

    Pour un label qui se veut exigeant, on frôle le cheap et choc !

    Dommage…

    • Romain

      Oui enfin même si je suis le premier à émettre des réserves sur ce que présente la première ligne, il suffit de se rendre en boutique pour voir de splendides pièces : la marque est un pionnier dans le travail du cuir, et la collection de cet hiver (ou même de cet été) nous le montre. Versus est une ligne bien à part qui n’a plus grand chose à voir avec Versace, la distinction me parait importante. Si la première est clairement une erreur, comme précisé dans l’article, il ne faudrait pas englober toutes les lignes Versace dans ce constat

      • Thomas Poujol

        Oui, soyons sincère, la première ligne est vraiment désespérante. 

        Ensuite, pour être honnête, je ne me suis jamais intéressé à Versace que de très loin. Si la marque est réputée pour son travail du cuir (à l’instar de Trussardi, bien meilleur dans la composition des silhouettes – mais c’est un tout autre esprit….) elle représente un état d’esprit ainsi qu’un style qui me déplaît fortement. 

        Cela dit, prises à part, certaines pièces peuvent tout à fait faire l’affaire.

        Mais là où j’émet des doutes, c’est bien dans le style générale, et non pas dans la qualité des pièces.

  3. Marc256

    Dieu que c’est laid…

  4. Marc256

    Dieu que c’est laid…

  5. Marc256

    Dieu que c’est laid…

/* ------------ WAI Tag template ------------------------- */